Welcome to SP!  -

The Drus in 2006

 
[ Sizes: Orig | Small | Thumb ]
The Drus in 2006
Upper part of the West Face of Les Drus (October 2006).


White line: 2005 rockfalls scar; white square: location of the laserscanner; white point: temperature sensor implanted in the NW face of les Flammes de Pierre;white arrows: fractures plans N30°E-75°NW; black arrows: fractures plans N120°E-80° NW; A, B and C: see text.

Comme d’autres secteurs du massif du Mont-Blanc, le secteur Aiguille Verte-Les Drus présente des versants très raides –l’inclinaison moyenne de la face ouest du Petit Dru est de 75°– avec un commandement de plusieurs centaines de mètres ; celui du Petit Dru (3754 m d’altitude) atteint 1000 m. Ces caractères résultent du pendage subvertical des deux principales familles de failles à l’échelle du massif, orientées N–S et N40°–60° et dont le réseau serré recoupe l’ensemble du massif. De ces conditions structurales dérive la morphologie du Petit Dru, monolithe bien individualisé sur l’arête ouest-sud-ouest du horn de l’Aiguille Verte (4122 m, fig. 1). Sa face ouest présente un rocher d’apparence compacte, alors que les autres faces adjacentes, sont davantage fracturées ; la face nord est accidentée par une niche glacio-nivale qui résulte sans doute d’un écroulement. La face ouest est actuellement marquée sur les deux tiers de sa hauteur par une grande surface gris clair large en moyenne de 70 m (fig. 2), qui témoigne de la disparition en 2005 du pilier sud-ouest du Petit Dru.

Cette cicatrice d’arrachement, haute de près de 600 m, peut être divisée en trois parties selon la topographie et la structure. Le quart inférieur (fig. 2, secteur C) correspond à un grand plan de fracturation (N30°E–75°NW) révélé par plusieurs écroulements dont il a constitué le principal plan de glissement. Sur la marge sud de ce plan subsiste un ensemble rocheux saillant, tandis que sa marge nord est formée par la partie de la face encore intacte, le plan de fracturation se poursuivant dans le volume rocheux. Dans le secteur central (fig. 2, secteur B), la cicatrice d’arrachement est constituée par deux dièdres parallèles et subverticaux, dont le plus grand est déterminé par le plan précité et un second, sub-perpendiculaire au premier (N120°E-80°NW). Ce dernier se poursuit dans le quart supérieur de la cicatrice (fig. 2, secteur A), où il a délimité la partie supérieure du volume écroulé en 2005 (glissement plan). Ainsi, les trois quarts inférieurs de la cicatrice d’arrachement sont orientés ouest-nord-ouest, et le quart supérieur, sud-sud-ouest.

Comments

No comments posted yet.





Rate This Image
Current Score: 75.81

Log In To Vote
[ View 6 Votes | Post Comment ]  
Image Data
ericvolaSubmitted by ericvola
on Jun 9, 2012 11:59 am

Image ID: 794382
Hits: 628 
Object Title: The Drus in 2006